17 février 2007

Pourquoi je voterai Bayrou.

Panique dans le microcosme, un journaliste a osé dire ce qu’il pensait tout bas, prise de conscience ou simple coup monté – encore un – du clan Sarkozy ?

En réalité, cette affaire pose surtout la question de la neutralité des médias, alors que la pensée « Sarkoz’unique » ne semble offusquer personne là haut, dans ce que Jean François Kahn a appelé « La bulle », la révélation de cette réunion privée a provoqué la mise au placard d’Alain Duhamel. Cette fameuse soirée passée avec les apprentis Sciences Po, ce « off » de campagne si souvent bien gardé aux yeux et aux oreilles des Français, s’est finalement retrouvé sur la place publique, 4 mois après les faits, comment et dans quel objectif ?

Aujourd’hui, cette polémique hypocrite (cf le journaliste Guy Birenbaum et la candidate Corinne Lepage) montre avant tout le décalage toujours plus grand et sans fin entre les gens et la gente politico-médiatique… En bas, les petites mains de l’info – dont je fais partie – n’y croyaient plus, pourtant cette fois-ci, jamais le jeu n’a été si ouvert, les sondages parlent mais les Français n’écoutent plus, ils font semblant. Ils bloguent en attendant le jour J, la vengeance est un plat qui se mange froid…

François Bayrou a été le premier, dans l’arène, à décrier cette connivence, on le croit volontiers sincère, c’est aujourd’hui malgré tout une stratégie, on ne peut le nier mais on ne peut le condamner, chacun son combat. Bayrou doit-il maintenant parler, s’offrir aux caméras, aux micros et autres mégaphones ambulants ? Surtout pas, c’est justement le piège tendu par Sarkozy, ses disciples et tous ses copains patrons de presse. Mr Bayrou, laissez les s’agiter, se déchirer, soyez patient, l’heure viendra…

Posté par lebuzz à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Pourquoi je voterai Bayrou.

Nouveau commentaire